dimanche 20 novembre 2011

Un arbre



J'ai planté un arbre dans ton jardin
Qui donne comme uniques feuilles des billets d'argent
Mais pour pouvoir s'en servir, il faut attendre l'automne
Pour que tombe enfin le fameux pactole.
Hélas, un mauvais coup de zéphyr
Emporte bien au loin mon désir
Les précieux billets verts s'envolent
Comme de vulgaires papiers peints en longue farandole.
La honte s'empara de mon arbre dénudé
Qui, d'un manteau de neige, s'est vite emmitouflé.

J'ai planté un arbre dans ton jardin
Dont les fruits sont de magnifiques pièces d'or
Pour les cueillir, encore faut-il attendre l'été
Quand la dorure en reine se réveille
Sous l’œil ardent de son monarque soleil
Mais quel fût donc ce malheur !
L'or fondait en eau et, au sol, disparaissait
Quand arriva le moment de la plus forte chaleur.
L'arbre perdait ainsi son précieux métal.
Et je pleure le sort de sa couronne fatale.

J'ai planté un arbre dans ton jardin
En gage fort, j'opte pour l'arbre de diamants
Plus durs que le temps, ces éternels brillants
Aussi éclatants que la lumière y loge sa maison.
Et attendre enfin l'hiver, pour en faire la moisson
Mais, en vain, quand le froid débarqua
Transi, le cœur rigide de ces insensibles joyaux
Se brisa, sous le gel et d'un des plus sournois,
En millions de poussière, il s'éparpilla.
Dans les dunes de sable, son corps se mélangea.

Quoi planter maintenant pour le printemps prochain
Quand or, argent et cristal ont failli leur destin ?
Quel arbre bravera le passage des impassibles saisons
Qu'il vente, qu'il brûle, qu'il gèle plus que de raison.
J'ai planté un arbre dans ton jardin
Un puissant végétal qui me donnera à coups sûrs
Les plus belles des fleurs, les plus doux des fruits mûrs.
Ses feuilles sont d'un vert de l'espoir d'une nouvelle vie.
Ses fruits s'appellent Amour, Tendresse et Beauté, mon amie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Blogger Widgets